Petite histoire de nos techniques couleurs !

Après plusieurs hésitations, il m’a paru finalement essentiel d’écrire sur bonne chronologie et histoire des techniques existantes pour les tests colorimétriques des conseillers en image / relookeur et autres consultants en image et personals shopper !

Dès la découverte des couleurs des aspects esthétiques sont soulevés mais le scientifique l’emporte et j’en parlerais une autre fois…





Je pourrais débuter dès 1770 en ce qui concerne les techniques couleurs, mais je vais faire plus simple… afin que tout le monde puisse comprendre pour quelle raison tant de discours et d’erreurs existent aujourd’hui en France plus particulièrement et généralement sur le web.

– 1870 ( en France)


l’incertitude face aux nouvelles technologies et donc aux nouvelles couleurs existantes dans la mode ( le monde industriel et de la teinture) crées des doutes.


Des conseillères de vente sensibilisées à la couleur vont prodiguer des conseils à leur clientèle Parisienne.





1928 ( aux Etats-Unis) – Johannes Itten ( professeur à la Bahaus) note qu’il y a une relation étroite entre les couleurs choisies par les étudiants, leur personnalité et leur apparence et que le meilleur de leur expression s’exprime lorsqu’ils choisissent leurs propres couleurs. Il créera le cercle chromatique de façon esthétique ( aujourd’hui utilisé par le monde esthétique) c’est une tentative de rationaliser la couleur et de permettre son utilisation dans un but esthétique et fonctionnel et non pas scientifique visant à former un nouvel artisanat industriel.

D’autres artistes, avant lui et après lui, en ont fait : le cercle chromatique étant une simple convention de travail.

Quelques ouvrages publiés à la fin de sa vie révèlent l’extrême richesse de ses théories artistiques (sur la couleur, la forme, les correspondances psychologiques et symboliques des couleurs et des sons) et pédagogiques; Approche subjective et description objective de l’art, Paris, Dessain & Tolra, 1971, Mon cours préliminaire au Bauhaus. Théorie de la mise en forme et des formes, Ravensburg, O. Maier, 1963. Il publiera en 1961 l’art des couleurs et son acolyte Alberts publiera en 1963 interaction of couleur.


Itten propose alors, une correspondance naturelle entre les « quatre saisons » de l’année et les « quatre groupes de couleurs harmonieuses naturellement », établissant ainsi le cadre dans lequel serait fondé « l’analyse des couleurs par saison » et en aucun cas la dite » technique des 4 saisons »



1941 ( Etats-Unis)- The Color Key Corporation of America » par robert Dorr où sont repris les principes de base de la couleur appliqués à la fabrication des tissus et des vêtements, des produits de cosmétologies, à la peinture et au design intérieur. La méthode Color Key divise les couleurs en chaud ou froid. Ainsi née, la base même de la profession de Consultant en Image aux Etats-Unis.




– 1942 ( Etats-Unis)- Suzanne Caygill ( future grande pionners des consultants en image) styliste modeliste californienne, remarque que l’être humain donne des informations sur sa personnalité à l’aide de ses propres couleurs- Et que ses couleurs sont liées aux harmonies des couleurs de la nature. Elle développe alors une théorie Personnalité = saison. Puis, avec l’expérience elle définit 64 typologies différentes à travers les quatre saisons (Printemps, Été Automne et Hiver) aujourd’hui appelée 4 saisons, 8 saisons et 12 saisons.


La première analyse des couleurs, également appelé « Méthode des 4 saisons » est le processus de recherche de couleurs de vêtements et de maquillage pour correspondre au teint d’une personne, la couleur des yeux, et la couleur des cheveux en fonction des personnalités et des saisons à l’aide de peinture.



Suzanne Caygill gardera ce secret jusqu’en 1978, Elle publiera « Color- The Essence of You » (aujourd’hui totalement épuisé). Puis décidera ( après plusieurs pressions) de former quelques femmes désireuses d’acquérir cet outil.



Elle formera 2 femmes ( en d’autre) Carlas Mathis et Caroll Jackson


Il est à noter que Suzanne Caygill reprend des notions développées par Hippocrate et Socrate (qui établissaient une résonance entre la morphologie, les humeurs et les saisons).

Suzanne Caygill conseilla les plus grand aux Etats-Unis et notamment de très grandes stars ( vous serez tout dans mon livre….).

1967 que Gerrie Pinkney crée peu de temps après la Fashion Academy à Costa Mesa en Californie, autour de la silhouette et du style, ainsi que «Your True Colours». C’est elle qui formera Carole Jackson, fondatrice dans les années ’70 de Colour Me Beautiful, l’une des plus grandes entités et commerces américains de conseil en image. La méthode de Suzanne Caygill sera alors sensiblement simplifiée. Carole Jackson formera à son tour Mary Spillane qui développera CMB à l’international, plus particulièrement en Europe, au début des années ’80. Mary Spillane redonnera un peu de subtilité à la méthode des saisons en l’amenant vers 12 typologies. ( texte de Myriam Hoffman)



1980– ( Etats- Unis) caroll Jakson ( élève de Suzanne Caygill), décide de créer Color Me Beautiful et « vulgarise » la technique des 4 saisons, 8 saisons puis 12 saisons en simplifiant les techniques afin de parler au public. elel facilité l’application de la technique en utilisant des DRAPPING ( morçeaux de tissus) ( en France 98,6 % des consultantes en image l’utilisent !!) En choisissant de faire cela, elle ouvre la boite de Pandore…. et galvaude ( sans le vouloir) la profession. Cette techniques consistant à passer des tissus sous le visage pour identifier les bonnes ou mauvaises couleurs d’un individu.

Elle publiera les nombreux Color Me beautiful et fit un « carton plein » dans les années 1980. Permettant aux gens friands de connaitre ses techniques de se former seuls ou sur livres….



1981 Carlas Mathis alors élèves et assistante privée de Suzanne Caygill, crée la première entreprise de couleur et personnalité des individu. Elle travaille aujourd’hui à Hollywood et forme des consultants en image dans le monde entier dans le respect et l’éthique des techniques de Suzanne Caygill ( dont Wenche Schneider- Veiersted mentor de lyly Lemêtre). Elle sera l’auteur de » The Triumph of Individual Style » et est aujourd’hui « la bible » des conseillères en image.

First Impressions fut crée en 1981 par Judyth Halpin à l’issue d’une première formation par Dolores Clarke dont la société Gloria Munde cherchait à s’étendre sur l’Angleterre. Cet enseignement était directement tiré de Gerrie Pinkney, et c’est donc directement vers Gerrie que Judyth s’est tournée en 1984 pour développer la méthode directionnelle, ainsi que tout le concept de silhouette et style.

Doris Poser, une autre américaine, fut également impliquée dans ce développement. Toutefois, First Impressions est à l’origine de la création du jeu d’étoffes et du système de portefeuilles encore en usage à ce jour.

Première francophone à être formée par Judyth Alpin en 1993, Myriam Hoffmann importera le concept et la méthode directionnelle vers la France et la Suisse, à travers sa société Première Impression. ( Texte de Myriam Hoffmann)

1988 Patrick et Judith Halpin, les fondateurs de « First Impressions » décident de s’inspirer de Caroll Jakson et crée la méthode Directionnelle. Entendez par là, la méthode des 12 saisons de Suzanne Caygill…. ils utilisent alors les critères des couleurs chauds/froids/mats/lumineux et sombres/clairs à l’aide de drapping et instaure la facilité et l’idée ( fausse) que la technique est plus large et vaste pour des conseils avisés avec près de 48 combinaisons possibles de couleurs…. Le B.A.BA de la base des 4 saisons…..

2006 ( en France) – la méthode Combinatoire déposé par Véronique barreau en collaboration avec Julia Louzon pour l’école IDRI reprend à l’identique les pratiques de First Impression et Myriam Hoffman ( Suisse) représentant de première impression. Le terme Directionnelle étant déposé. Cette technique n’a donc rien de nouveau ou essentiel pour la profession.

2010 – beaucoup de termes, noms, techniques voient le jour en s’inspirant des techniques de photographe, des coloristes ou encore des styliste mais toutes ces techniques sont les bases du travail de Caygill et galvaudé par la suite aux fils des années.

Voilà le petit déroulé de nos techniques ( rapide) mais il était important de vous en faire part … A la suite de nombreux RDV avec ma clientèle ou les futurs élèves de l’école Jaelys j’ai entendu tellement d’erreurs qu’un petit rappel était essentiel…

Je travaille pour ma part avec les techniques de Suzanne Caygill formée par Wenche Schneider- Veiersted mon mentor.

j’attire votre attention sur le fait que ce texte est déposé auprès d’un huissier – de L’INPI et ONPI dans l’objectif de l’écriture du livre Lyly Lemêtre –



4 vues0 commentaire