Petite histoire de la mode et de l’image

Petit aperçu du livre de Lyly Lemêtre sur l’histoire de la profession de conseiller en Image.



« Aujourd’hui nous connaissons la profession de Conseiller en Image, dit – on grâce au média …mais surtout grace au terme « relooking » qui fait grincer les oreilles et les dents de nombreuses Consultantes Européenne !

J’entends, lors de RDV divers et variés ces propos :

– Le conseil en image c’est l’approfondissement du relooking…

– Le relooking c’est tendance pas le conseil en image

– Je viens vous voir vous, parce que vous travailler avec les USA, berçeau de cette profession…

– Je suis maquilleuse, ou je suis coiffeuse ou encore, je suis styliste, donc j’exerce déjà ce type de profession !

Et j’en passe….



Ce types de propos, sont difficiles à entendre, car la profession de consultante en Image est largement galvaudée par les médias, et par des personnes ne se formant pas ou peu et créant leur propre société de « relooking », faisant ainsi une mauvaise publicité et de surcroît, collent une étiquette aux professionnelles de l’image et de la communication.

C’est un peu la même chose que de dire :

– un chocolatier, c’est un boulanger ?

Ou

– un décorateur d’intérieur, c’est un architecte…

Laisser moi vous raconter ….

En 1810, le philosophe allemand Johann Wolfgang von Goethe publie son Traité des couleurs .

En 1840, il a été publié en anglais à Londres par John Murray .

Goethe a fait une étude exhaustive de la couleur. Toutefois, il ne parle pas de l’utilisation de ses théories en ce qui concerne le choix des couleurs des vêtements, ou en ce qui concerne l’influence de la couleur des cheveux sur le visage.

Par conséquent, il peut être historiquement exact de dire que la première « Consultant en Image » a été Michel Eugène Chevreul (1786-1889).

En tant que Directeur de l’entreprise de tapisserie célèbre, Les Teintures des Gobelins, Chevreul fait savoir tout ce qu’il pouvait sur la couleur.

En particulier, il a noté que les couleurs interagissent les unes avec les autres quand ils étaient placés côte à côte.

« Un client a donné un échantillon de tissu à Chevreul pour confectionner des rideaux jaunes. il était prévu d’intégrer cette nuance exacte en tapisserie du client.

Hélas, quand le tapis a été achevé, le jaune ne semblait pas correspondre.

Chevreul à alors superposer les deux jaune ( le tapis et les rideaux) il s’est alors aperçu que les deux jaunes, ne correspondaient pas entre eux et donnaient un mauvaise impression.

Chevreul a découvert que la perception du client, du jaune dans le tapis a été influencé ou manipulé par les autres couleurs à côté d’elle lors de son choix,

(Les rideaux, bien sûr, suspendu complètement seul étaient magnifiques puisqu’ils n’étaient pas soumis à l’influence d’une autre couleur.) »

En 1839, Chevreul a publié les résultats de sa recherche méticuleuse et approfondie dans un volumineux ouvrage intitulé De la Loi de Contraste simultané des Couleurs (« de la loi du contraste simultané des couleurs»).

Il s’était aperçu grâce à cette histoire, que l’œil a un équilibre précis, de sorte que quand on regarde une couleur rouge, par exemple, l’œil génère du vert, même si nous ne sommes pas au courant. Il a appelé ce phénomène contraste simultané .

Chevreul, alors passionné par la couleur, consacre un chapitre entier à sa théorie, et fait une recherche approfondit sur les « vêtements en corrélation avec les couleurs des cheveux », dans lequel il conclu que toutes les couleurs portés au visage, y compris la couleur des cheveux, auraient une incidence sur l’apparition de la couleur de notre peau…

Et voilà, sans le savoir il crée une nouvelle profession « Conseil en image » !

Les impressionnistes français ont été fortement influencés par le livre de Chevreul,

Van Goh, Seurat, Monet etc… vont travailler leurs portraits en fonction des couleurs du visage ( peau – cheveux et yeux)

En 1870, L’incertitude face à l’harmonie des tons dans les vêtements, entraîna l’apparition de nombreux conseillers de mode dans la haute bourgeoisie Française. Lesquels expliquaient comment marier les couleurs, selon qu’on était blonde, brune ou rousse, qu’on avait le teint pâle, vif ou mat, les yeux expressifs ou languides… Cf – histoire du costume.

Ces « Conseillers de mode, officiaient dans les grands magasins ( aujourd’hui, plus connu sous le nom de Galerie Lafayette…)

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout